Caviste, un métier pour les passionnés

devenir caviste

 

Le vin est un symbole fort de la France. D’ailleurs, c’est le premier pays exportateur de vin au monde. Les bénéfices du marché viticole dépassent même ceux de la cosmétique. On désigne par le terme « oenotourisme » le fait de faire des domaines viticoles et des vignobles français une destination de choix pour les touristes afin de leur faire découvrir les plus grands crus.  Les métiers du vin sont nombreux : le vigneron qui cultive la vigne et qui transforme le raisin en vin, l’oenologue qui conseille les viticulteurs  et qui supervise la vinification, le sommelier qui accorde les mets et vins, et le caviste qui vous vend du vin et des spiritueux. Focus  sur ce dernier métier et comment devenir caviste.

Tout ce que vous devez savoir sur le métier de caviste

Présentation

L’emploi de caviste englobe la distribution et la commercialisation du vin et des spiritueux. En général, il possède une cave à vins (ou à bière ou encore à spiritueux) et se contente de vendre ses bouteilles qui ne sont pas destinées à être consommées sur place et parfois propose également à la vente des produits d’épicerie fine. En France, il existe une fédération des cavistes indépendants et un syndicat des cavistes professionnels. Vu que le caviste commercialise des boissons alcoolisées, son métier est strictement encadré par la loi. Pour devenir caviste, il faut allier passion et connaissances du vin.

 

Encadrement juridique

Voici une liste des formalités à remplir pour pouvoir exercer en tant que caviste :

  • Être titulaire d’une licence de vente à emporter afin que les boissons alcoolisées (alcool fermenté non distillé, rhums, alcools distillés, vodka, whisky…) puissent être emportées, et apposer le macaron de licence sur la vitrine pour le rendre visible au public,
  • Avoir un permis de vente de boissons alcoolisées la nuit (si on est ouvert entre 22h et 8h du matin), ne pas vendre d’alcool aux mineurs
  • Faire une déclaration auprès de la mairie pour l’ouverture, et ce, 15 jours avant,
  • Immatriculer son entreprise,
  • Respecter les règles de voisinage,
  • Vendre au minimum 10 boissons non alcoolisées, avec étalage obligatoire.

Formation

On peut suivre plusieurs formations : commerce, dégustation de vin… mais on peut décrocher également plusieurs diplômes spécialisés, parmi lesquels  :

  • un CAP Agricole vigne et vin
  • un Brevet Professionnel Agricole Travaux de la vigne
  • un BTS technico-commercial en Vins et Spiritueux
  • un BTS viticulture œnologie
  • une licence Métiers de la Vigne et du vin
  • un master Vigne terroir, un master viticulture œnologie, un master droit et vigne

Il faut les connaissances de base en commerce et en vins afin de conseiller judicieusement les futurs clients pendant les dégustations. Par conséquent, être passionné est essentiel. Et qu’on souhaite ouvrir une franchise ou se mettre à son propre compte, avoir de bonnes notions en tant que chef d’entreprise est un atout pour réussir dans ce métier.

 

Rôles et missions

  • Le caviste doit avant tout être en mesure de bien conseiller le consommateur en matière de vins. Pour cela, des connaissances en sommellerie ou en œnologie sont les bienvenues.  Il pourra indiquer à l’acheteur quel vin accompagnera son diner ou son cocktail, quel est le meilleur vin pour un apéritif etc. Il doit ainsi avoir la main sûre durant la sélection de vins pour trouver le meilleur cru ou le millésime particulier.
  • Durant le processus de production, le caviste est en charge des cuves qui vont recevoir le raisin après les vendanges. Il s’occupe également des conditions de stockage : température de conservation, macération et fermentation. Il va surveiller toute la chaîne de production, jusqu’à l’étiquetage des bouteilles.

Perspectives de carrière

En tout début de carrière, on se retrouve souvent sous les ordres d’un maître de chai. Une fois le minimum d’expérience acquis, on peut en devenir un à son tour. Le salaire d’un caviste débutant se rapproche du SMIC mais après tout dépend du succès de sa boutique auprès de sa clientèle.

 

Pourquoi devenir caviste ?

Parce que vous êtes passionné et œnologue

Les gens deviennent sommeliers-cavistes principalement pour une raison : l’amour du vin. Elle s’accompagne souvent de fortes convictions pour le bio (produits du terroir, vignoble régional,

 

Parce que vous souhaitez transmettre votre savoir-faire

Des statistiques en 2016 ont révélé que l’âge moyen du caviste français est âgé de 45ans mais que seuls 16 % sont des cavistes issus de familles de cavistes. Ces derniers s’assurent de transmettre les meilleures pratiques de génération en génération afin d’assurer un service de qualité et haut-de-gamme. Il en va de même pour ceux qui ont travaillé pour des cavistes, qui ont ainsi une expérience sur terrain qui leur assure de bonnes compétences en la matière.

 

Pour promouvoir la tradition du vin

Le vin français est réputé internationalement. Et sa qualité remonte à des centaines d’années. Le vin devient alors un produit culturel, avec des produits phares selon chaque région, produits que le caviste saura proposer à ses clients.

 

Être un caviste professionnel

Devenir caviste professionnel, c’est savoir faire les bons choix : un emplacement idéal pour avoir du succès, des fournisseurs qui produisent des vins qui conviennent à votre clientèle cible , un personnel qualifié.