Tout savoir sur le métier d’un caviste indépendant

 

Le vin est aujourd’hui l’une des boissons les plus consommées au monde. Raffiné, élégant et prestigieux, il est servi durant les plus grands événements. Entre vins blancs, vins rouges, vins rosés et apéritifs, la quête du meilleur vin ou d’un champagne n’est pas facile. Heureusement que le caviste est là pour vous conseiller et vous proposer les meilleures bouteilles. Si la découverte de ce métier vous tente, voici les différents parcours du métier de caviste.

 

Le métier de caviste indépendant : De quoi s’agit-il ?

Le caviste independant se charge de proposer les meilleures bouteilles et de répondre à toutes les questions des clients. 

 

Ses missions 

Le caviste a pour missions :

  • Le nettoyage, les opérations de cuvaison et le pressurage
  • La mise en bouteille et l’étiquetage
  • La gestion des stocks et la commercialisation des produits
  • L’identification des besoins du client, prestation de conseil et de guide
  • L’animation des ateliers de dégustation ou d’une foire aux vins et alcools
  • La rencontre des viticulteurs dans les vignobles

Carrière

Si un CAP est suffisant dans certains domaines, le Bac pro ou BTS promet plus de débouchés intéressants. Avec plus d’expériences, vous pouvez devenir maître de chai, chef de cave, conseiller viticole, avec un salaire minimum de 1436€.

 

Qualités requises

Un caviste indépendant doit avoir une bonne condition physique, car il va travailler dans un environnement sobre et humide et soulever des charges importantes régulièrement. Ce métier requiert de la patience et de la rigueur. Il est nécessaire d’accorder une attention particulière à la fermentation du vin, de respecter le dosage en sulfite et les levures. Pour la qualité du cru et son potentiel de garde, les conditions d’hygiène doivent être respectées. Les vendanges demandent une très grande disponibilité. 

Dans la vente de vin, il est crucial d’avoir de solides connaissances en Œnologie. En outre, avoir un palais, des papilles et un nez fins sont des atouts indispensables pour animer correctement une dégustation. Pour pouvoir conseiller les clients, le goût du contact et le sens de l’écoute sont deux éléments indispensables, à part la connaissance linguistique.

 

Les formations

Pour exercer le métier de caviste indépendant, vous pouvez préparer un CAP Agricole vigne et vin après le collège. Une formation de deux ans permet de devenir un ouvrier caviste. Pour reconnaître la qualité des vins, il est important de bien se qualifier, en préparant un Bac professionnel en conduite et gestion de l’exploitation agricole, option vigne et vin. Ensuite, vous pouvez poursuivre vos études en BTS Agricole viticulture Œnologie. Les plus déterminés opteront pour le DNO ou Diplôme National d’Œnologie, un équivalent du Bac+5.

 

Orientation

Il est fondamental de s’adapter aux demandes du marché. De plus, les débouchés varient en fonction des régions et du prestige du domaine.  

 

Le métier de caviste indépendant vs celui de caviste classique

Ce métier résulte d’une passion étonnante de vin. Toutefois, être caviste ne se limite pas à la sélection d’un stock et à la vente d’un vin. C’est ce qui distingue le caviste indépendant du caviste classique. 

 

Quelles sont les différences ?

Le caviste indépendant et le caviste classique remplissent presque les mêmes tâches. Cependant, ils se différencient sur certains points :

  • Le caviste classique : il travaille sous la responsabilité du maître chai ou du directeur de la cave à vin. Il entre en jeu dans tout le processus de production, jusqu’à la vente du vin
  • Le caviste indépendant : la plupart du temps, le caviste indépendant se charge de gérer seul l’ensemble de la logistique, le marketing, la gestion et la comptabilité. Il est également tenu de respecter des règlements sur la vente, la dégustation, la communication et le vin dans les caves.

Quels sont les avantages et les inconvénients de la profession de caviste indépendant ?

Le métier de caviste indépendant est très passionnant. Comme tout autre métier, il peut présenter des avantages et des inconvénients. 

  • Les avantages : le caviste indépendant peut proposer des prix élevés, par rapport aux grandes distributions. Ce dernier procède lui-même à la sélection de vins originaux pour répondre au mieux aux attentes des clients. De plus, il se situe plus près des domiciles des consommateurs.
  • Les inconvénients : le marché des cavistes n’est pas assez grand. La concurrence est rude, car 85 % du vin est vendu dans les magasins de la grande distribution. Pour se surpasser, le caviste indépendant doit être un as de la vente, car sa force réside dans le marketing

Comment se lancer dans la profession de caviste indépendant ?

Si le métier du caviste indépendant se base surtout sur la passion du vin, la créativité et la recherche, il doit toutefois suivre des formations et des études adéquates. Pour devenir caviste, suivez les formations proposées par WSET ou Wine Spirit Education Trust, un cours d’œnologie plus court, destiné aux amateurs de vins souhaitant se spécialiser dans le secteur. En quelques jours, vous allez devenir un « as du vin », le grand rêve de tous les cavistes ! En fonction de votre objectif, les formations se divisent en plusieurs niveaux d’une durée de 3 jours jusqu’à 20 mois. Le tarif est fixé en fonction du niveau choisi et commence à 250 €, payable sur le site. Une fois que vous aurez acquis les compétences nécessaires, ci-après les démarches à suivre pour ouvrir votre cave à vin :

  • L’étude de marché
  • Les investissements de démarrage
  • Le business plan pour votre cave à vin
  • Le choix de votre statut juridique